Pierre CHEVALIER (1906 / 2001)
Pierre Chevalier, parisien d'origine, chimiste de formation, fut d'abord un alpiniste de grande valeur. Il a réalisé plusieurs "premières" remarquables dans le massif du Mont Blanc (Face Nord de la calotte de Rochefort, du Chardonnet, face Nord Est des Courtes...).
En 1934, Félix TROMBE, également parisien et chimiste, mais aussi troglophile acharné, le convainc de tenter l'expérience de la spéléo.  C'est ainsi que  sur le massif de Paloumère (31), trois alpinistes (CHEVALIER, LABOUR et BRENOT) vont se convertir à la spéléologie. Les trois laisseront des traces dans l'histoire de la spéléo, par leurs explorations et leurs inventions.
Pierre Chevalier et son équipe
Pierre CHEVALIER (ici avec les mains dans les poches, au milieu de son équipe)  a contribué aux progrès de la spéléo par son apport des techniques alpines (techniques d'assurance et de rappel, escalade artificielle, équipes légères et polyvalentes...), son oeil de scientifique (explication des mécanismes de creusement en régime noyé, à partir de ses observations du réseau de la Dent de Crolles) et ses connaissances techniques (il a fait fabriquer par son employeur -Rhodiaceta- les premières cordes synthétiques françaises avec une âme nylon entourée d'une gaine tressée, qui ont supplanté les anciennes cordes -putrescibles- de chanvre).
Son nom est resté attaché à l'exploration du réseau de la Dent de Crolles (Isère), qui fut en son temps le réseau le plus profond du monde (-603 m pour 17 km de réseau en 1947). Ces explorations ont été menée entre 1935 et 1947, dans des conditions extrêmement difficiles surtout pendant la guerre et l'immédiat après-guerre où tout manquait, des moyens de transports aux piles en passant par tout l'équipement personnel et collectif. Ces années de débrouille, d'acharnement et de découverte sont relatées dans son livre "Escalades souterraines". Parmi ses coéquipiers, le plus acharné et celui dont il fut sans doute le plus proche(*) était Fernand Petzl.

(*) : Hormis sa femme, Elisabeth Chevalier, qui prit aussi part à quelques unes de ces rudes explorations.
Passage de vire
Galerie Crolles
Pierre CHEVALIER fut le premier breveté de l'EFS (École Française de Spéléologie, émanation de la Fédération Française de Spéléologie qui était toute jeune elle aussi). Il a été membre fondateur du Spéléo Club de Paris (1936) et membre fondateur du Spéléo Club de Lyon (1935), avec lequel il mènera les explorations de la Dent de Crolles. Président de la Société Spéléologique de France (ancêtre de la fédération actuelle), et...  président d'honneur du Spéléo Club de Vienne !
(Photos aimablement prêtées par Pierre Chevalier, il y a quelques années.) RETOUR SOMMAIRE
RETOUR HISTORIQUE SPÉLÉO RETOUR PRÉSENTATION CLUB